Slogan

retour

« Puisque le peuple vote contre le gouvernement, il faut dissoudre le peuple. ».
Bertolt Brecht, dramaturge

Constat

La class politique confisque la démocratie au profit de ses seuls intérêts. Elle ignore délibérément les aspirations populaires, confortée par la technocratie bruxelloise qui accapare peu à peu tous les pouvoirs nationaux. Il s’agit donc de mettre en place un système politique respectueux des aspirations populaires, aboutissant notamment à une vie politique plus dynamique et des dépenses publiques mieux maîtrisées.

Mesure

Mettre en place le referendum d’initiative populaire. Lorsque 2% du corps électoral le demande, qu’il s’agisse d’abroger, d’amender ou d’adopter une loi, consultation obligatoire du peuple français. « La grande question n’est pas tant de promettre que de tenir. (…) Le référendum, c’est la clef. » Nicolas Sarkozy, Ancien président de la République, en 2014.

retour

« La démocratie, c’est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave ».
Charles de Gaulle, ancien président de la République

Constat

Les Français ne croient plus en rien de l’intégration européenne. Bruxelles confisque les pouvoirs nationaux sans que les pays européens y trouvent un quelconque bénéfice. Nous devons pouvoir décider nous-mêmes de la meilleure politique pour notre pays. Les Français ne se sentent pas représentés par les institutions européennes qui, en outre, coûtent beaucoup trop cher.

Mesure

Renégocier les traités européens, pour que soient rétablis la primauté du droit national sur le droit européen, ainsi que le respect du principe de subsidiarité. « La France est un pays libre et ne peut accepter des pertes de souveraineté. » Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif (2014)

retour

«L’économie mondiale tout entière repose aujourd’hui sur de gigantesques pyramides de dettes, prenant appui les unes sur les autres dans un équilibre fragile. Jamais dans le passé une pareille accumulation de promesses de payer ne s’était constatée. Jamais sans doute il n’est devenu plus difficile d’y faire face.».
Maurice Allais, Prix Nobel d’économie

Constat

La dette publique française est désormais supérieure à 2000 milliards d’euros. Cette situation extraordinaire est le fruit de 40 ans de laxisme budgétaire : aujourd’hui, la dette représente un peu plus de 30 000 € par habitant. Le deuxième poste de dépenses du budget de l’État est le paiement des seuls intérêts de la dette. La France est désormais à la merci des marchés financiers.

Mesure

Renégocier la dette publique, avant le 31 décembre, auprès de l’ensemble des prêteurs, selon les principes suivants : moratoire de deux ans sur le paiement des intérêts, dont le taux est ramené à 1% ; allongement maximum de la durée de remboursement du capital, en fonction du type de prêteur et de prêt. « L’engagement que je prends, c’est qu’il n’y ait pas un euro de dettes de plus à la fin de mon quinquennat. » François Hollande, Candidat à l’élection présidentielle (2012)

retour

«La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts».
Georges Clemenceau, ancien président du Conseil

Constat

5,5 millions de fonctionnaires, soit 90 agents publics pour 1 000 habitants, quand le ratio est de 50 pour 1 000 en Allemagne. La situation est intenable, notamment dans la fonction territoriale : la dette des collectivités locales est de l’ordre de 200 milliards d’euros.

Mesure

Diminuer de 25% en cinq ans le nombre de fonctionnaires. « Il faut réduire les déficits et les dépenses publiques avec le resserrement du nombre de fonctionnaires (et) la modification de leur statut. » François Fillon, Ancien Premier ministre (2015)

retour

«En ce monde, rien n’est certain, à part la mort et les impôts ».
Benjamin Franklin, ancien président des États-Unis

Constat

Le déficit anormal du budget public est de l’ordre de 70 milliards d’euros chaque année, en dépit d’une fiscalité écrasante et paralysante. La baisse des impôts directs, pour les particuliers comme pour les entreprises, est un enjeu national. Elle devra être provisoirement compensée par une hausse limitée de la TVA, pour ne pas détériorer davantage les comptes publics et favoriser notre commerce extérieur.

Mesure

- Réduire dès 2017 : L’impôt sur le revenu de 15% L’impôt sur les sociétés de 20% pour les TPE et PME. - Geler la CSG-CRDS pendant 5 ans - Augmenter le taux de TVA de 2,5% - Supprimer l’ISF « La hausse cumulée des impôts depuis des années […] a créé un effet de ras-le-bol qui a étouffé l’économie française pour les entreprises, et qui a mis très en colère les Français. » Manuel Valls, Premier ministre (2015)

retour

« Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l’univers ».
Marc-Aurèle, Empereur romain, philosophe

Constat

La France n’émet que 0,5 % des gaz à effet de serre produits dans le monde. Or, le coût des mesures décidées lors du Grenelle de l’environnement s’élève à 440 milliards d’euros entre 2009 et 2020. Sortons des schémas idéologiques entretenus par des rapports alarmistes ou des grandes réunions internationales qui ne décident pas grand-chose.

Mesure

Suspendre l’application du Grenelle de l’environnement et définir une nouvelle stratégie environnementale réaliste et pragmatique, fondée sur les principes constitutifs d’une écologie intégrale, humaine et responsable. « Le Grenelle a été trop loin sur un certain nombre de points. » Nicolas Sarkozy, ancien président de la République (2015)

retour

« L’ordre, et l’ordre seul, fait en définitive la liberté. Le désordre fait la servitude ».
Charles Péguy, écrivain

Constat

Chaque année, sont officiellement recensés près de 4 millions de crimes et délits. Ce chiffre, probablement trois fois supérieur, est alimenté par la récidive qui prend une ampleur considérable. La réforme pénale de Christiane Taubira favorise le laxisme et l’indulgence de façon systématique. En outre, les effectifs de la police et de la gendarmerie (220 000 personnes) sont notoirement insuffisants.

Mesure

Rendre plus efficace la lutte contre la délinquance. Créer une Garde nationale composée de volontaires, de réservistes et de retraités de la police, de la gendarmerie et de l’armée ayant pour mission de soutenir les forces opérationnelles, Durcir les lois relatives à la récidive, au trafic de drogue et à la prostitution et rendre systématique l’exécution de toutes les peines sans remise possible pour les délits majeurs, Créer, avant le 1er janvier 2018, 15 000 places de prison. « Agir efficacement pour assurer la sécurité de nos concitoyens, […] telle doit être notre exigence. Tel sera le moteur de notre action.» Manuel Valls, ancien ministre de l’Intérieur (2012)

retour

« On peut intégrer des individus ; et encore, dans une certaine mesure seulement. On n’intègre pas des peuples, avec leur passé, leurs traditions, leurs héros. ».
Charles de Gaulle, ancien président de la République

Constat

La France ne peut continuer à accueillir chaque année 300 à 400 000 personnes, à qui elle ne peut offrir ni travail, ni logement. En outre, notre modèle d’assimilation ne fonctionne plus, notre société se communautarise. Des pans entiers de notre territoire, sous l’influence de l’islam radical, sont peu maîtrisables.

Mesure

Réviser les accords de Schengen et rétablir les frontières afin de maîtriser l’immigration : durcir les conditions d’accueil ; supprimer le regroupement familial ; durcir le droit d’asile ; reconduire à la frontière tout immigré clandestin. « Au-delà de la solidarité nécessaire envers les réfugiés, on ne pourra pas avoir les portes grandes ouvertes à tous les migrants. » Laurent Fabius, ancien ministre des Affaires étrangères (2015)

retour

« Nous ne pouvons pas faire le travail d’aggiornamento à la place des théologiens musulmans, mais nous pouvons imposer à ceux qui veulent vivre sur notre sol le respect de nos lois et, en particulier, celui de la laïcité. ».
Jean-Claude Barreau, ex-conseiller de François Mitterand pour l’immigration (2016)

Constat

L’islam s’implante à vive allure en France. Or, il n’est compatible ni avec les racines chrétiennes de notre pays, ni avec notre culture politique. Propager la charia, qui se définit comme principe supérieur et abrogatif de tout autre, est un acte politique de sédition et de rébellion aux lois françaises. La puissante mouvance salafiste, dont l’influence ne cesse de s’accroître, présente un grave danger pour la nation.

Mesure

Appliquer immédiatement les articles 261 et 261bis du Code pénal et la loi de 1905, permettant la répression des promoteurs de la charia. « L’ouverture d’un établissement à des jours différents pour les hommes et les femmes est passible de sanctions pénales. » Alain Juppé, ancien Premier ministre (2015)

retour

« Ainsi, celui qui désire la paix devrait préparer la guerre. ».
Végèce, écrivain romain

Constat

La puissance militaire de la France n’est plus que l’ombre d’elle-même. Pour assurer la protection effective du pays, elle doit être reconstruite. Le budget de la Défense ne doit plus être une variable d’ajustement des finances publiques. Il y a va de notre sécurité intérieure et extérieure. Par ailleurs, la France doit retrouver son indépendance par rapport à l’OTAN.

Mesure

Accroître chaque année, pendant 5 ans, le budget consacré à la défense de notre pays, pour le porter à 3% du PIB. Cela permettrait de stopper, dès à présent, les suppressions de postes et les réductions de matériels. « Nos armées ont besoin de davantage de crédits. (…) La parole du chef de l’État ne doit pas être donnée à la légère ! » Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre (2015) Mesure précédente Retour aux Mesures 2017

retour

« Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin. ».
Voltaire, écrivain et philosophe

Constat

Les décisions consistant à abaisser l’âge de la retraite à 60 ans, et celles aboutissant à diminuer la durée légale du temps de travail à 35 heures, ont été un contresens philosophique et économique. Il est urgent de remettre à l’honneur le travail en le repositionnant dans les normes pratiquées dans les pays développés.

Mesure

Augmenter la durée du travail en : Rétablissant la durée minimum légale du travail à 39h – avec possibilité de négocier une éventuelle flexibilité selon l’activité de chaque secteur économique, Portant l’âge légal de la retraite à 65 ans. « Je suis favorable à […] la suppression des 35 heures. Elles constituent un cadre trop rigide […]. Nous n’échapperons pas à un recul de l’âge légal du départ à la retraite. Il faudra aller, au fur et à mesure de l’allongement de l’espérance de vie, vers 65 ans. » Alain Juppé, ancien Premier ministre (2014)

retour

« Cet effort financier sera d’autant mieux accepté qu’il reposera sur la solidarité, qu’il sera réparti équitablement. (…) C’est seulement ainsi que pourra se maintenir la chaîne de solidarité entre les générations qui est un des éléments essentiels de notre pacte social ».
Lionel Jospin, ancien Premier ministre

Constat

La pension moyenne annuelle d’un retraité de la fonction publique d’État est supérieure de 50% à celle du salarié retraité du secteur privé. De même, les pensions des fonctionnaires sont calculées sur les 6 derniers mois de salaire, contre les 25 meilleures années pour les salariés du privé. Cela est considéré comme un scandale par un nombre croissant de Français. Il faut réformer le système.

Mesure

Uniformiser les régimes de retraite en alignant les pensions des salariés du public sur celles du privé, en mettant fin aux régimes spéciaux. « Il faut remettre complètement à plat le système des retraites. » Jean-Christophe Lagarde, député de Seine-Saint-Denis

retour

« La société tout entière repose sur l’industrie».
Claude de Saint-Simon, économiste

Constat

L’industrie française est en déclin : elle ne représente plus que 12% du PIB contre 25% en 2000. Cette désindustrialisation a des répercussions dramatiques sur notre économie : chômage structurel d’environ 20% de la population active, balance commerciale déficitaire de 50 à 70 milliards d’euros, baisse des recettes fiscales aggravant le déficit budgétaire… Une politique permettant de redynamiser le tissu industriel s’impose.

Mesure

Renégocier les accords de libre-échange, afin de rétablir une protection douanière raisonnée, pour que les distorsions de concurrence ne nuisent pas au développement de notre secteur industriel. « Nous partageons le même objectif : soutenir les entreprises de notre pays, afin de relancer l’activité, l’investissement et l’embauche. » Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique (2014)

retour

« C’est dans le travail de ses paysans que la France puise une partie importante de ses forces. C’est dans son agriculture qu’elle plonge ses racines et qu’elle trouve de nouvelles raisons d’être confiante en l’avenir».
Jacques Chirac, ancien président de la République

Constat

La France a abdiqué sa souveraineté au profit d’une superstructure bruxelloise aussi paralysante que tatillonne. Noyé sous le poids des normes administratives imposées par Bruxelles, l’agriculteur ne peut plus vivre décemment de son travail. Face à l’accroissement démographique et aux déséquilibres alimentaires, il devient primordial de retrouver notre indépendance dans ce domaine.

Mesure

Renégocier la PAC au profit d’une politique nationale : libérant les agriculteurs des contraintes étatiques, favorisant notre autonomie alimentaire et la libre exportation de nos excédents agricoles. facilitant l’entretien des campagnes françaises « Nous devons agir. (…) Que les agriculteurs soient sûrs que nous sommes à leur côté. » François Hollande, Président de la République (2015)

retour

« Je ne remettrai à personne du poison, si on m’en demande, ni ne prendrai l’initiative d’une pareille suggestion ; semblablement, je ne remettrai à aucune femme un pessaire abortif ».
Serment d’Hippocrate

Constat

Lorsque Simone Veil, en 1975, fit voter la loi sur l’avortement, le texte prévoyait que le recours à l’IVG ne devait avoir lieu qu’en cas d’extrême nécessité… 40 ans plus tard, l’avortement est totalement banalisé. Pourtant, Simone Veil elle-même l’a dit publiquement : « Il est de plus en plus évident scientifiquement que, dès la conception, il s’agit d’un être vivant. » Tout doit être mis en œuvre pour limiter le recours à l’avortement.

Mesure

Réviser les lois successives relatives à l’avortement depuis 1975, dans le but : d’en limiter le recours, afin de protéger l’enfant, d’accompagner les mères de famille en difficulté. « Je le dis avec toute ma conviction : l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue. (…) Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes. C’est toujours un drame et cela restera toujours un drame. » Simone Veil, ancienne ministre de la Santé (1975)

retour

« La mort est belle, elle est notre amie ; néanmoins, nous ne la reconnaissons pas, parce qu’elle se présente à nous masquée et que son masque nous épouvante ».
François-René de Chateaubriand, écrivain

Constat

Aujourd’hui, les accidents de la vie, le handicap, la maladie et la vieillesse sont considérés comme des fardeaux pour la famille et pour la société. Par l’instrumentalisation de faits divers douloureux, la class politico-médiatique travaille l’opinion afin de rendre acceptable l’idée d’euthanasier. Cette boîte de Pandore menace d’être ouverte. Au nom du respect et de la dignité de la personne humaine, cette pratique doit être proscrite.

Mesure

Se fonder sur les principes de la loi Leonetti de 2005 pour : interdire l’euthanasie, interdire les pratiques médicales transformant l’accompagnement de fin de vie en aide à mourir, maintenir le refus de l’acharnement thérapeutique. « La question est de savoir si la société est en mesure de légiférer pour s’accorder le droit de donner la mort. J’estime que cette limite ne doit pas être franchie. » François Fillon, ancien Premier ministre (2011)

retour

« Vous ne toucherez jamais avec trop de scrupule à cette chose délicate et sacrée qu’est la conscience de l’enfant ».
Jules Ferry, ministre de la IIIe République

Constat

La vague pornographique détruit sur son passage les valeurs morales liées au respect et à la dignité des personnes dans toutes leurs composantes. Ce fléau touche la population tout entière, et notamment les mineurs. La pornographie induit des troubles psychologiques considérables et des comportements violents. La France se laisse entraîner dans cette tragédie sans réagir.

Mesure

Poursuivre systématiquement en justice les concepteurs et les promoteurs de la pornographie et les faire condamner en appliquant strictement le Nouveau Code de procédure pénale, qui prévoit pour ce délit de lourdes peines financières et de prison. « La pornographie véhiculée grâce aux nouvelles technologies, accessible dès le plus jeune âge, est un fléau. » Jean-Jacques Candelier, député du Nord (2015)

retour

« Le mariage est la société de l’homme et de la femme qui s’unissent pour perpétuer leur espèce, pour s’aider par des secours mutuels à porter le poids de la vie et pour partager leur commune destinée ».
Portalis, juriste, rédacteur du Code civil (1804)

Constat

L’institution du “mariage homosexuel”, par la loi Taubira du 23 avril 2013, procède de la volonté de détruire la famille historique naturelle, composée d’un père, d’une mère et de leurs éventuels enfants. L’étape suivante consiste à organiser une filiation “sociale” par la possibilité reconnue de la PMA et la GPA. Il est pourtant admis qu’un enfant, pour grandir de façon équilibrée, a besoin d’avoir un père et une mère.

Mesure

Abroger la loi Taubira relative « au mariage pour tous » et constitutionnaliser la famille composée : d’un homme et d’une femme unis par le mariage, et de leurs enfants, seule susceptible d’adopter. « Le mariage gay et l’adoption pour les couples homosexuels relèvent de la sphère publique, en ce qu’ils bouleversent la norme en vigueur, en établissant une nouvelle norme en matière de famille, de filiation et de transmission patrimoniale. Ce chemin-là, nous ne pouvons le suivre. » Bruno-Nestor Azérot, député de Martinique (2013)

retour

« Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».
Déclaration universelle des droits de l’homme de 1984

Constat

L’Éducation nationale a pour mission de transmettre les connaissances. Elle s’est donné pour objectif principal d’endoctriner la jeunesse. Seuls les établissements hors contrat et les grandes écoles privées assurent une réelle liberté d’enseignement, au prix d’une lourde charge financière pour les familles. Ainsi, l’Éducation nationale, qui ne répond plus à sa vocation, n’assure pas aux parents la liberté de choix d’enseignement.

Mesure

Affecter à chaque établissement primaire, secondaire ou universitaire, qu’il soit public ou privé, un montant identique, par personne scolarisée, lui permettant de couvrir l’intégralité de ses coûts : les parents auront toute liberté de choix, en fonction des programmes et des pédagogies proposés. « Je veux (…) des réunions, des débats, (…) pour améliorer la transmission des connaissances ».
Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale (2015)

retour

« Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie ».
Jacques Prévert, écrivain

Constat

La pluralité d’opinions a quasiment disparu. L’information s’est transformée en “info-spectacle”, et consiste à asséner des messages convenus. La class politique se couche devant le pouvoir des médias. Les Français, en grande majorité, ne font plus confiance aux médias et utilisent donc davantage internet. Il importe de recréer un système d’information axé sur la recherche de la vérité et représentatif de l’opinion.

Mesure

Privatiser le système public de l’audiovisuel et utiliser les fonds récoltés pour en recréer un nouveau, dont la mission première sera de délivrer l’information tout en respectant la pluralité des opinions des Français. Ses dirigeants et ses journalistes devront être représentatifs de cette diversité de points de vue. « Je vous demande de rappeler aux directeurs de chaînes de télévision qu’ils doivent (…) tenter de montrer le visage de l’équilibre et de l’impartialité ».
Marine Le Pen, présidente du Front National (2015)

retour

« Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre ».
George Orwell, écrivain

Constat

La liberté d’expression est un des droits fondamentaux, inscrit dans l’article XI de la Déclaration des droits de l’homme de 1789. La France s’est peu à peu dotée d’un édifice répressif, couronné par la loi du 7 décembre 2004, qui permet à la justice de réprimer le “politiquement incorrect” alors qu’elle se montre laxiste envers le “politiquement correct”, même si celui- ci s’exprime avec haine et violence. La situation française est unique.

Mesure

Abroger les lois de 1972 et de 2004, ainsi que toutes les lois mémorielles. « Premier rempart et dernier bastion de la démocratie, la presse libre est l’ennemie de l’obscurantisme et de la violence ».
Christiane Taubira, ancien garde des Sceaux (2015)